mardi 7 septembre 2021

C'EST QUOI LE GRAND RÉCIT DU SPORT FRANÇAIS APRÈS LES JO DE PARIS 2024 ?

C’est fait.


Les Jeux de Tokyo viennent de se terminer.


Nous changeons de séquence olympique, pour passer à celle de Paris 2024.


Et tout le monde sportif et politique français va se mettre au diapason de l'évènement.


Mais si les JO sont un moment important, ils ne suffisent pas à penser le sport.



Aujourd’hui le sport dépasse le sport.


Il est un fait social total.


Il est un mode de vie.


Il irrigue la vie de millions de français. 


Sa pratique est devenue plus libre et plus diverse.


Les fédérations sportives ne représentent plus qu’une petite partie des pratiquants.


Le système institutionnel qui a accompagné la croissance du sport au XX° siècle est donc aujourd’hui fortement réinterrogé.


Réinterrogé sur sa capacité à accueillir les nouvelles pratiques et à répondre aux nouveaux imaginaires.


Mais réinterrogé aussi et surtout par sa capacité à générer un nouveau récit sur le sport au XXI° siècle.



Car le sport n’est pas en crise, il s’est même rarement aussi bien porté. 


Ce qui est en crise aujourd’hui : c’est le récit émis par les grandes institutions sportives.


Depuis plusieurs années, les fédérations sportives française sont focalisées sur les Jeux de Paris 2024.


Mais après les JO, elles disent quoi ces institutions sur la vocation du sport au XXI° siècle?


Il est où le grand récit du sport français qui ne dépendrait pas seulement du nombre de médailles ?


Il est où le grand récit du sport français qui parlerait à l’ensemble de la société ?


Il est où le grand récit du sport français qui donnerait un nouveau sens et un nouvel horizon au mot sport ?


Ne cherchez pas : ce grand récit, aujourd'hui, n'existe pas.


La question est donc aujourd'hui toute simple : c’est quoi le grand récit du sport français après les JO 24 ?



C’est pour travailler cette question que dans le cadre du Prospective Sport Lab ®, nous lançons le chantier "C’est quoi le grand récit du sport français après les JO 24 ?

Très vite, nous vous donnerons beaucoup plus de précisions sur la démarche. 

Et si cela vous intéresse, écrivez nous : francois.bellanger@gmail.com
On répondra à tout le monde.

jeudi 5 août 2021

ET SI C'ÉTAIT EUX, LES GRANDS LIVRES SUR LE FUTUR DU SPORT ?

Si on fait l'hypothèse que le sauvage devienne le nouvel horizon du sport comme nous le ferons le 24 novembre prochain lors de la deuxième édition des Rencontres de la prospective sportive ®, cela suppose de réfléchir a minima sur ce que pourrait être le sauvage demain.

Voici donc six livres qui peuvent nous aider à penser le futur du sport sous le prisme du sauvage.

Pour penser ce à quoi pourrait ressembler le sauvage demain, on peut lire :
- "Half Earth"
- "L'Europe réensauvagée"
- "Ré-ensauvageons la France"

Et pour mieux comprendre ceux qui pourraient devenir les grands acteurs du sport au XXI° siècle, on peut lire :
- "Sur la piste animale"
- "Manière d'être vivant
- "Habiter en oiseau"

Lisez les, et vous ne penserez plus aux sports de la même façon.

mardi 29 juin 2021

ET SI LE SAUVAGE DEVENAIT LE NOUVEL HORIZON DU SPORT ?

 

Après le succès des premières Rencontres de la Prospective Sportive organisées autour de la question "Et si les Jeux Olympiques portaient une vision dépassée du sport ?", nous poursuivons l'aventure.

Les deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive auront lieu le 24 novembre 2021 au musée de l'Homme, avec pour question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

On vous donne très vite beaucoup plus d'infos.

mardi 22 juin 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN D'ENTRAINEUR, NI DE MÉDAILLE ?

Nike a émergé au milieu des années 70 avec un discours marketing à l'époque très original, celui de l'opposition au système et aux valeurs traditionnelles du sport.

Nike valorisait le sport libre (le fameux "no finish line") face aux sports de compétition et à tout le système qui lui était lié.

Nike symbolisait le Temps 2 du sport face au Temps 1 incarné, lui, par Adidas - voir, .

Le succès Nike a toujours été beaucoup plus lié à sa capacité à comprendre les nouveaux imaginaires, qu'à la qualité technique de ses produits.

Sa nouvelle campagne New Play en est une nouvelle preuve - .

Sauf que ...

Sauf que cette fois-ci, Nike va plus loin.

En effet, jusque-là, l'équipementier américain se contentait de montrer qu'il y avait de nombreuses façons de faire du sport, mais sans directement attaquer, ni critiquer tout tout le système officiel et institutionnel.

Aujourd'hui, avec son nouveau spot sortie récemment en Corée du sudNike passe à la vitesse supérieure - voir, .

Le spot est une véritable attaque frontale contre tout le système de valeurs du sport inventé au XIX° siècle.

Tout y passe : les entraîneurs gueulards, les exercices collectif à la con, l'exclusion de non-performants, la soumission, l'obéissance au coach ... bref, tout ce qui dégoute aujourd'hui une bonne partie de la jeunesse qui ne se reconnait plus dans ces valeurs.

Et ne croyons pas que cela ne concerne que la Corée. Il faut lire à ce sujet la très intéressante enquête publiée par l'UCPA sur "ces jeunes qui ne font pas de sport" en France. On comprend comment le système sportif traditionnel et notamment scolaire, est pour beaucoup une vraie souffrance. On peut y lire les mots d'humiliation, de honte, de mise à l’écart. Le spot Nike est d'une certaine façon, la version imagée de l'enquête de l'UCPA.

Et pour finir en beauté son assaut, Nike conclut son spot par un dézinguage du mythe de la médaille.

Une archer fait exploser une médaille d'or destinée au seul champion ... au profit de confettis d'or profitant à tous.

Tout est dit ...