mardi 29 juin 2021

ET SI LE SAUVAGE DEVENAIT LE NOUVEL HORIZON DU SPORT ?

 

Après le succès des premières Rencontres de la Prospective Sportive organisées autour de la question "Et si les Jeux Olympiques portaient une vision dépassée du sport ?", nous poursuivons l'aventure.

Les deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive auront lieu le 24 novembre 2021 au musée de l'Homme, avec pour question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

On vous donne très vite beaucoup plus d'infos.

mardi 22 juin 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN D'ENTRAINEUR, NI DE MÉDAILLE ?

Nike a émergé au milieu des années 70 avec un discours marketing à l'époque très original, celui de l'opposition au système et aux valeurs traditionnelles du sport.

Nike valorisait le sport libre (le fameux "no finish line") face aux sports de compétition et à tout le système qui lui était lié.

Nike symbolisait le Temps 2 du sport face au Temps 1 incarné, lui, par Adidas - voir, .

Le succès Nike a toujours été beaucoup plus lié à sa capacité à comprendre les nouveaux imaginaires, qu'à la qualité technique de ses produits.

Sa nouvelle campagne New Play en est une nouvelle preuve - .

Sauf que ...

Sauf que cette fois-ci, Nike va plus loin.

En effet, jusque-là, l'équipementier américain se contentait de montrer qu'il y avait de nombreuses façons de faire du sport, mais sans directement attaquer, ni critiquer tout tout le système officiel et institutionnel.

Aujourd'hui, avec son nouveau spot sortie récemment en Corée du sudNike passe à la vitesse supérieure - voir, .

Le spot est une véritable attaque frontale contre tout le système de valeurs du sport inventé au XIX° siècle.

Tout y passe : les entraîneurs gueulards, les exercices collectif à la con, l'exclusion de non-performants, la soumission, l'obéissance au coach ... bref, tout ce qui dégoute aujourd'hui une bonne partie de la jeunesse qui ne se reconnait plus dans ces valeurs.

Et ne croyons pas que cela ne concerne que la Corée. Il faut lire à ce sujet la très intéressante enquête publiée par l'UCPA sur "ces jeunes qui ne font pas de sport" en France. On comprend comment le système sportif traditionnel et notamment scolaire, est pour beaucoup une vraie souffrance. On peut y lire les mots d'humiliation, de honte, de mise à l’écart. Le spot Nike est d'une certaine façon, la version imagée de l'enquête de l'UCPA.

Et pour finir en beauté son assaut, Nike conclut son spot par un dézinguage du mythe de la médaille.

Une archer fait exploser une médaille d'or destinée au seul champion ... au profit de confettis d'or profitant à tous.

Tout est dit ...

mardi 15 juin 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN DE SALLES DE SPORT ?

Le titre de ce post peut paraître choquant, voir totalement déconnant, à certains d'entre vous.

Mais ce que ce titre formule sous forme de question, l'équipementier Under Armorlui, l'affirme clairement à l'occasion de la sortie de son dernier spot Train Anywhere.

Pour la marque américaine, en effet, ce spot "prove that you don’t need a gym. You just need an iron will and you can literally, train anywhere."

Face à ce film, il y a deux attitudes possibles :

- On peut regarder cela comme un simple coup publicitaire purement tactique.

- Ou, à l'opposé, on peut l'inscrire dans une vision plus stratégique, celle du grand dézinguage des valeurs, des temps et des lieux du sport engagé par certains grands acteurs du sport comme Nike depuis quelques semaines - voir  et .

Comme si le confinement lié à la Covid et l'incertitude sur le déroulement des Jeux Olympiques de Tokyo avaient accéléré la prise de conscience que le sport ne pouvait plus vivre sur des valeurs créées au XIX°.

Le sport n'est aujourd'hui plus un activité à part, c'est devenu un mode de vie.

On fait du sport partout, tout le temps.

Tout lieu est devenu potentiellement un espace sportif.

Ce spot est le reflet de la révolution des imaginaires sportifs actuellement en cours.

Et c'est pour réfléchir à cette révolution que nous organisons le jeudi 24 juin les premières Rencontres de la Prospective Sportive - voir le programme, . 

lundi 31 mai 2021

LE PROGRAMME DES RENCONTRES DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE

Attention : initialement les Rencontres devaient avoir lieu à l'Insep. Mais en raison des menaces sanitaires persistantes, l'Insep va devenir une bulle hermétique pour préserver la santé des athlètes avant leur départ pour les J.O. de Tokyo.

Les Rencontres auront donc lieu au Tremplin à Paris.

Séquence 1 - Et si nous vivions une vraie révolution des imaginaires sportifs ?

- André Comte-Sponville, philosophe et auteur de "Que le meilleur gagne !"

- Isabelle Queval, ancienne athlète de haut-niveau et philosophe, auteur de "Le sport le diable au corps"

Séquence 2 - Et eux, ils réfléchissent comment à l'évolution du sport ?

- Jean-Marc Djian, ancien athlète olympique et aujourd'hui VP Footwear de North Face.

- Charly Felgate, vision leader et responsable de la démarche Decathlon Perspective.

Séquence 3 - Et si les Jeux Olympiques devaient s'inventer un nouveau récit ?


- Philippe Blanchardancien directeur au CIO et fondateur de Futurous.

- Nicolas Besombes, professeur en sociologie du sport et vice président de France Esports.

Séquence 4 - C'est quoi un corps d'athlète demain ?

Jean-Michel Besnier, philosophe et auteur de "Plus haut, plus vite, plus fort ?"

Roland Sigrist, directeur du Cybathlon à l'ETH Zurich.

- Dylan Rieutord, expert en robotique militaire et auteur de "Les robots terrestres parmi les hommes"


Plus, .

Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à : info@prospective.sport

lundi 3 mai 2021

ILS INTERVIENDRONT AUX RENCONTRES DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE

Les premières Rencontres de la Prospective Sportive se rapprochent.

Nous pouvons aujourd'hui révéler les noms des intervenants qui viendront partager leurs visions sur l'évolution du sport.

Isabelle Queval, ancienne athlète de haut-niveau et philosophe, auteur de "Le sport le diable au corps"

- André Comte-Sponville, philosophe et auteur, entre autre, de "Que le meilleur gagne !"


Philippe Blanchardancien directeur au CIO et fondateur de Futurous.

Charly Felgate, vision leader et responsable de la démarche Decathlon Perspective.

Jean-Marc Djian, ancien athlète olympique et aujourd'hui VP Footwear de North Face.

- Nicolas Besombes, professeur en sociologie du sport et vice président de France Esports.

Benjamin Pichery, auteur, réalisateur et directeur de la collection Homo Ludens à l'Insep

Ils témoigneront chacun de la façon dont ils réfléchissent à l'évolution du sport de demain et au possible rôle des J.O dans cette réflexion prospective.

Merci à eux d'avoir accepter de venir partager leurs visons, leurs convictions et leurs interrogations. 

On en reparle très vite.

mercredi 21 avril 2021

ET S'IL FALLAIT ARRÊTER DE PARLER DU SPORT AU SINGULIER ?

 - Dans le cadre de prochaines "Rencontres de la Prospective Sportive"

Nous faisons de la prospective sportive depuis plusieurs années.

Ce travail de prospective s'est notamment concrétisé par une analyse du sport autour de 7 Temps - voir, .

Ces 7 Temps n'ont pas été construits pour figer la réflexion et mettre les choses dans des cases.

Ces 7 Temps ne sont évidement pas hermétiques.

Ces 7 Temps sont, au contraire, à regarder comme des points de convergences entre des univers, des pratiques et des imaginaires.

Ces 7 Temps se veulent des outils, des concepts pour dessiner une autre carte des pensables.

Ces 7 Temps doivent se penser comme des rhizomes ayant des liens les uns avec les autres et sans qu'aucun d'eux ne soit au centre.

Il n'y a plus de centre pour penser le sport.

Il y a désormais des noeuds.

Aujourd'hui penser le sport, c'est penser en rhizome.

Aujourd'hui penser le sport, c'est d'une certaine façon relire "Mille Plateaux" de G. Deleuze et F. Guattary.


Aujourd'hui penser le sport, c'est redéfinir un nouveau "tout-mondesportif.

Aujourd'hui penser le sport, c'est "penser l'interpénétration des cultures et des imaginaires".

Aujourd'hui penser le sport , c'est donc d'une certaine façon relire "Traité du tout-monde" de E. Glissant. 

Le tout-monde n’est pas un nouveau concept ou un nouveau système de pensée, c'est une nouvelle manière de penser et de regarder le monde, de multiplier les regards, les points de vue.

Le tout-monde du sport, c'est faire l'hypothèse que que le sport s'archipélise et se créolise.

Aujourd'hui faire de la prospective sur le sport, c'est donc dessiner une nouvelle carte des pensables, une nouvelle carte des imaginaires.

Aujourd'hui, faire de la prospective sportive, c'est pour nous développer une pensée archipélique, "c’est à dire une pensée non systématique, intuitive, explorant l’imprévu de la totalité-monde." ()