mardi 13 février 2024

ET SI LE SPORT DEVAIT CHANGER DE SYSTEME RELIGIEUX ?

Au sein du de Prospective Sport Lab ®  nous travaillons entre autres sur la question des futurs grands récits du sport, et notamment sur la façon dont les croyances religieuses pourraient inventer de nouveaux grands récits sportifs.


Cette réflexion vient du constat évident que les grands récits qui ont accompagné le sport au XX° siècle ne fonctionnent plus.


Il était évidement tentant dans le cadre de cette démarche de s’intéresser au religieux.


Car les religions sont depuis des millénaires les plus grands émetteurs de récits.


Ce qui fait même dire à certains que "toutes les religions sont des fictions".


Toutes les religions ont du raconter de belles histoires pour séduire.


D’où notre question : les grands systèmes religieux peuvent-ils nous aider à penser les grands récits sportifs du futur ?


Nous avons tenté de répondre ci-dessous


C'est un premier jet qui mérite bien évidement d'être affiné.


Le sport lors de sa création à la fin du XIX° s’assimilerait à une religion monothéiste.


- Un dieu : l’athlète.

- Un temple : le stade.

- Un idéal : la victoire.

- Un système : les fédérations.


C'était le système dominant jusqu'au début des années 70.


A la fin du XX° siècle, avec l’explosion des pratiques libres, le sport s’assimilerait à une religion polythéiste.


- Il n’y a plus un dieu, mais plusieurs dieux (du champion à l'amateur).

- Il n’y a plus un temple, mais une multitude. On peut pratiquer partout.

- Un idéal : la participation et le jeu. 

- Un système : les grandes marques commerciales.


C'est le système dominant actuel, mais que si cherche de nouvelles références et de nouvelles promesses.


Notre hypothèse est que la catastrophe écologique va obliger le sport à se réinventer et à repenser ses finalités autour d'un nouveau grand récit.


Le sport qui s'est pensé jusque-là autour du salut de l'homme, pourrait se penser dorénavant autour du salut du vivant, de tout le vivant .


Le sport deviendrait alors animiste.


- L’homme ne sera plus au centre de tout, il ne sera qu’un élément du vivant.

- La nature a remplacé le temple.

- L’idéal : pratiquer sans abimer le vivant.

- Le système : à construire ...


Cette réflexion se fait dans cadre de la préparation des prochaines Rencontres de la Prospective Sportive ® qui auront lieu le 13 mars prochain autour de la question "Et si demain les religions changeaient le sport ?"

dimanche 11 février 2024

C’EST QUOI DEMAIN L’INCARNATION DANS LE SPORT ?

L’incarnation est au coeur de nos imaginaires occidentaux.


Ce concept éminemment théologique, est fondateur pour le christianisme le : "ceci est mon corps ».


Il l'est aussi pour la République qui naissante s'incarnait déjà en une Marianne qui ne nous a pas quitté depuis.


L’incarnation a pris une place centrale également dans le sport, à la fois au sens propre : on s'entraîne pour façonner son corps, le muscler, le préparer à l'épreuve sportive mais également au sens figuré : le corps performant de la sportive ou du sportif incarne un modèle, un idéal, un culte parfois. 


L'athlète par son corps qui vient régulièrement dépasser des frontières dont on doutait qu'un jour un humain soit capable de les franchir, incarne une manière d'avant-garde de l'espèce humaine, conquérants de l'inutile diront certains.


L'émergence massive sur la scène sportive internationale des pays du Moyen-Orient ou d'Asie : Arabie Saoudite, Inde ou Indonésie par exemple, va peut-être venir bouleverser nos imaginaires sportifs.


Nous nous étions déjà posé de nombreuses questions lors des dernières Rencontres de la Prospective Sportive ® : "Et si le Sport se réinventait ailleurs qu'en Occident ?" comme par exemple est-ce que ce sont les pays d'Asie qui s'occidentalisent via le sport ou est-ce que le sport majoritairement occidental évolue au contact d'autres cultures ? 


Que sera l'influence de l'arrivée sur le devant de la scène de pays où la religion musulmane est soit majoritaire soit très pratiquée sur nos imaginaires sportifs ? 


Quel sera l'influence d'imaginaires pour lesquels l’incarnation ne fait pas sens sur le sport occidental ?


Lorsque "ceci est mon corps" ne signifie plus rien, que devient "ceci est mon sport" ?


Nous y réfléchirons lors des prochaines Rencontres de la Prospective Sportive ® qui se tiendront comme d'habitude au Petit Bain à Paris le 13 mars prochain de 8h30 à 12h30 et auront pour thème : "Et si demain, les religions changeaient le sport ?"


C'est toujours gratuit, mais il faut s'inscrire en envoyant "je viens" avec vos nom et prénom à francois.bellanger@gmail.com